Comme on fait son lit, on se couche: Ceci ne s’applique pas seulement au matelas. Le bon oreiller est Ă©galement crucial pour un sommeil rĂ©parateur et une bonne nuit de sommeil. Nous passons plus d’un tiers de notre vie au lit. Un bon oreiller est donc un soin de santĂ© actif ! Quel oreiller convient Ă  qui ?

Forme et contenu

Un bon oreiller n’est pas toujours un bon oreiller. Nous le savons bien. Nous avons tous des idĂ©es diffĂ©rentes sur la meilleure façon de se coucher la tĂȘte. Il ne doit pas ĂȘtre trop haut et trop Ă©pais, mais pas trop plat et froissĂ©. Ou est-ce que c’est le cas ? Il doit ĂȘtre doux et cĂąlin ? Non ?! Aussi plat, frais et croustillant que possible ? Un tel oreiller a de trĂšs belles exigences Ă  satisfaire… mais toujours le trĂšs personnel et individuel. D’abord et avant tout, vous devez faire attention Ă  cela. Par exemple, si vous vous tenez sur des coussins plats qui sont censĂ©s ĂȘtre chauds et doux, vous serez mieux servi avec un roi Ă  terre. Mais si vous l’aimez vraiment bouffante, vous prĂ©fĂ©rez le duvet de canard. Les exigences sont si diffĂ©rentes. Le rĂ©sultat final est si diffĂ©rent en termes de contenu. Il est important que vous sachiez sur quoi votre tĂȘte repose le mieux. L’oreiller parfait doit rĂ©pondre Ă  ces exigences et souhaits. Ceci s’applique Ă  sa forme, Ă  son contenu et aussi Ă  son tic-tac. D’ailleurs, les formes d’oreiller sont divisĂ©es en rouleaux de cou, grands oreillers et petits oreillers plats. Il est important que vous ressentiez la dĂ©tente. ImmĂ©diatement lorsque la tĂȘte touche l’oreiller.

bien choisir lÂŽoreiller pour un excellent sommeilClassique. Pratique. Bien.

Le format de coussin 40×80 est classique, ce qui facilite la recherche d’une housse adaptĂ©e. Vous pouvez Ă©galement faire preuve de crĂ©ativitĂ© et nourrir vous-mĂȘme vos propres taies d’oreiller. Ce n’est pas seulement amusant, mais vous pouvez dormir particuliĂšrement bien sur une telle taie d’oreiller.

Les oreillers plus petits ont aussi l’avantage d’ĂȘtre plus faciles Ă  nettoyer. Dans le passĂ©, les oreillers 80×80 Ă©taient la norme.

 

Remplissage

En plus des rembourrages d’oreiller classiques, d’autres rembourrages sont concevables, possibles et souvent utilisĂ©s aujourd’hui. Certains dormeurs d’oreiller ne jurent que par l’eau ou le mil comme matĂ©riau de remplissage. Cependant, la garniture doit toujours ĂȘtre souple. Les garnitures typiques sont les plumes et le duvet. Il faut faire attention aux plumes et au duvet qui ont Ă©tĂ© utilisĂ©s. Le duvet d’oie est considĂ©rĂ© comme moins mou que le duvet de canard, ce qui Ă  son tour est considĂ©rĂ© comme moins mou que le duvet d’eider. Dans leur sensibilitĂ©, l’ordre est exactement l’inverse. Plus il y en a dans l’oreiller, plus ils sont mous. Plus il y en a dans l’oreiller, plus il est lĂ©ger. Plus il y en a dans votre oreiller, plus la chaleur est retenue en Ă©tĂ© et stockĂ©e en hiver. Si vous avez tendance Ă  transpirer beaucoup, vous prĂ©fĂ©rerez une plus grande proportion de plumes dans votre oreiller. Par contre, plus il y a de plumes dans l’oreiller, plus il est froissĂ© et Ă©lastique. Plus l’oreiller est solide, plus son soutien est important.

 

Tout dépend de la couverture.

La couverture est variable et peut et doit ĂȘtre changĂ©e plus souvent. Il est important que la couverture soit agrĂ©able au toucher sur la peau du visage. Certains aiment le coton, d’autres le satin. Aussi diffĂ©rentes que soient les prĂ©fĂ©rences de remplissage et la forme de l’oreiller, aussi diffĂ©rentes et variĂ©es que soient les prĂ©fĂ©rences pour la taie d’oreiller. Ça devrait ĂȘtre cool ? Devrait-il ĂȘtre lisse ? Doit-il ĂȘtre mou ou rugueux ? Vous dĂ©cidez et savez personnellement comment votre tĂȘte prĂ©fĂšre ĂȘtre alitĂ©e et confortable.

Cependant, il est important que la taie d’oreiller contienne des substances qui ne causent pas d’allergies ou qui contiennent d’autres ingrĂ©dients ou produits chimiques nocifs. Un bon oreiller hygiĂ©nique doit Ă©galement ĂȘtre exempt d’acariens. Cependant, cela nĂ©cessite une ventilation rĂ©guliĂšre et un lavage occasionnel.

 

L’Ă©thique Ă©cologique, c’est aussi possible ?

Dans quelques cas… parce que la vague Ă©cologique verte n’a pas encore atteint les couettes et les oreillers. Mais il y a quelques oreillers oĂč vous pouvez ĂȘtre sĂ»r que les plumes du bĂ©tail Ă  plumes ont Ă©tĂ© portĂ©es avec bonheur. AprĂšs tout, c’est ce qui compte. AprĂšs tout, vous voulez pouvoir vous allonger sur votre oreiller la conscience tranquille, n’est-ce pas ?

 

Odeur

Aussi l’odeur peut ĂȘtre dĂ©cisive, si on peut bien se coucher sur l’oreiller. MĂȘme si les plumes et le duvet ont Ă©tĂ© traitĂ©s industriellement, ils dĂ©gagent toujours une odeur lĂ©gĂšre mais perceptible. Au moins au dĂ©but. Certains prĂ©fĂšrent l’odeur des oies. D’autres prĂ©fĂšrent l’odeur des canards.

Il suffit de sentir l’oreiller… ou de le laver avec votre dĂ©tergent prĂ©fĂ©rĂ©… ou de s’y allonger souvent. Puis il prend sa propre odeur.